Les permissions étant très rares en ce début de guerre, tous les soldats du 268eRI ont passé leur premier de l'an dans le secteur de Ypres, en première ligne.

Quelles étaient les pensées de mon arrière arrière grand père en ce jour important ? A t-il pu voir ses frères dans les compagnies voisines ? A t-il écrit une carte à sa femme et ses enfants ?  Pour l'instant je n'ai pas de réponse, je suis en attente de nouvelles concernant d'éventuelles lettres qui ont pu être conservées par ma famille.

J'ai cependant une trace écrite de ce qu'il s'est passé pour le 268e le 1er janvier 1915 :

 

"Dans la nuit du 31 Décembre au 1er Janvier, en face de la 20e compagnie, les allemands tentent de sortir de leurs tranchées en poussant de grands cris. Ils sont arrétés par la fusillade et l'entrée en action de l'artillerie. Ils laissent quelques cadavres sur le terrain. En face de la 21e Compagnie, deux allemands tentent de venir en rampant couper les fils de fer placés en avant de la tranchée. Ils sont tués. Dans la nuit du 1er au 2 le 290eRI relève le 6e Bataillon en 1ère ligne ainsi que deux compagnies du 5e bataillon. Les 17e et 20e Compagnies qui étaient en première ligne à droite du secteur restent en position avec la première section de mitrailleuses.

Le 5e Bataillon après la relève a ses  18e et 19e compagnies en réserve au bois du Polygone.

Le 6e Bataillon après la relève qui s'est passée sans incident gagne le cantonnement de Vlamerlighe où il arrive vers 4h30. Il est cantonné à la sortie Ouest du pays sur la route de Poperminghe."


Le 1er janvier, le 268e compte 12 bléssés et 3 morts.