Du 7 avril ou 24 avril, le 268eRI est à l'arrière du front pour se reconstituer et se reposer, suite à la longue période de tranchées sur le front de Belgique (innondations des tranchées, fusillades, bombardements...).

A ce moment précis, rien ne va au front de Belgique, les allemands semblent être très actifs, et utilisent pour la première fois le gaz. Le 24 avril, Denis et son régiment sont renvoyés au front pour prêter main forte aux autres unités françaises qui subissent de lourdes pertes sur le sol Belge.

A peine arrivé sur le terrain, les représailles sont déjà planifiés par l'état major. Le 268eRI et le 290eRI qui forment tous les deux la 304e Brigade, vont participer aux représailles et donc vont prendre part aux combats du 27, 28 et 29 avril 1915. 

Les posts suivants seront dédiés à ces trois jours de combat auxquels mon arrière arrière grand père a fort probablement participé.

 

p129 

Poilus se lançant à l'assaut d'un objectif.

 

SPA-56-L-2627


 Etude de terrain par des officiers.