Le front se stabilisa après les séries d'attaques et de contre-attaques, le haut commandement décida de relever et de mettre en réserve un bataillon du 268e régiment d'infanterie de réserve. C'est le 6e bataillon, qui sera relevé dans la soirée du 2 mai, il se rend au Chateau des Trois-Tours.

Le 3 mai, le 6e bataillon s'installe dans les tranchées du "Pont Des Péniches".

Le 4 mai, voyant qu'un bataillon a récemment pris place dans de nouvelles tranchées au Pont Des Péniches, les allemands méfiants décident de bombarder la position.

Voici ce que reporte le journal du régiment : 

"4 mai 1915

Dans la nuit le 5e bataillon rejoint le 6e bataillon au Pont des Péniches pour relever le 77e sur ses positions de réserve de 2e ligne - rive Est du canal de l'Yser. Ces différents mouvements s'éxécutent sans incident. Dans la journée le 6e bataillon avait subi un bombardement lui causant quelques pertes".

Le soldat SOUCHAUD  Denis est compté dans les pertes et est déclaré "tué à l'ennemi". En consultant son registre matricule, il est indiqué qu'à la date du 4 mai, il est gravement bléssé.  On peut donc conclure qu'il décède peu de temps après avoir reçu sa blessure. 

Il est le seul homme tué au 268e régiment d'infanterie le 4 mai. Il allait fêter ses 35 ans le 27 mai , soit 3 semaines plus tard. Il laisse une femme et quatre jeunes garçons au pays. 

Ce même jour, la 304e brigade dont faisait parti le 268e, reçevait les félicitations du Général Curé, chef du 9e corps d'Armée pour le comportement des troupes qui quittaient enfin le secteur, malheureusement trop tard pour SOUCHAUD  Denis.

Petite coincidence.... le 4 mai 1915, voyait aussi le retour au combat, dans le même secteur, de Baptiste, le jeune frère de Denis.

 

58511909 

Localisation du Pont Des Péniches, le lieu de décès de mon aïeul avec le croquis de l'époque représentant la ligne de front.

 

58486007 

La lettre officiel du Général Curé, félicitant les unités françaises participantes aux attaques du 27,28 et 29 Avril.

 

SrvImg 

Acte de décès militaire de mon A.A. Grand Père